//
vous lisez...
Non classé

Kenya, EWAM Academy Managers 2016

Les entreprises PME/PMI et Société civile de 12 pays africains formées sur la gestion des E-déchets (E-waste)

1932050_954280474627069_1303228534_nDu 20 au 27 févier 2016 à Nairobi, Kenya, s’est tenue une formation académique de haut niveau sur la gestion des déchets d’équipements électriques électroniques en Afrique, dénommé « E-waste Academy Managers). Regroupant au total 12 pays africains dont le Togo, cette formation a été organisée par United Nations University Institute for Advenced Staudies (UNU-IAS) en partenariat avec l’agence nationale de l’environnement kényane (NEMA) et l’organisation World Ressources Forum.

Ce sont en majorité des entreprises PME/PMI, la soiété civile intervenant dans la collecte et le récyclage et les décideurs venu des 12 pays africains qui ont bénéficié de cette formation, à savoir le Nigéria, Ghana, Burundi, Tanzanie, Kenya, Cote d’Ivoire, Zambie, Botswana, Egypte,
Selon Federico Magalini, Coordonnateur du projet, EWASTE Academy Managers est un programme de formation initié par UNU-IAS pour renforcer la capacité des acteurs intervenant dans le secteur d’Ewaste en Afrique pour une bonne gestion de ces déchets.
« EWAM Academy a été lancé en 2012 et est à sa 3e édition cette année. La première édition a eu lieu à Accra au Ghana en 2012. Elle vise à mettre en place une large plateforme pour tous les acteurs intervenant dans le secteur des e-déchets à développer des stratégies pour assurer une bonne gestion écologiquement rationnelle des déchets d’équipements électriques électroniques », a-t-il fait savoir.
La gestion des déchets d’équipement électrique et électronique pose un réel problème aujourd’hui. Selon les formateurs, c’est un vrai défi auquel le continent africain doit faire face et y trouver des solutions.
« Chaque jours de tonnes de ces matériels venus à la fin de cycle de vie sont importés des pays du Nord vers les pays du Sud et l’Afrique beigne dans ces déchets. Selon la convention de Bâle, les déchets d’équipements électriques électroniques sont classés comme déchets dangereux pour la santé et l’environnement. C’est un réel problème d’ordre économique et écologique auquel il faut trouver des solutions. Avec cette formation, nous apprenons beaucoup de choses qui vont nous aider à bien faire notre travail sur le terrain », a déclaré un participant.
Le Togo a été représenté à cette rencontre par l’Association WELFARE TOGO.

Publicités

À propos de raziaka

BLOGUEUSE / ACTIVISTE (Journaliste/Reporter, Présentatrice TV, Animatrice RADIO). Passionnée des NTIC, et Web Journalisme.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Hours & Info

+228 22 30 72 63
Lunch: 11am - 2pm
Dinner: M-Th 5pm - 11pm, Fri-Sat:5pm - 1am

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :